RÉSUMÉS 13-14 JANVIER

Quelques résumés…

U11F1 : « Pour ce 1er match de la 2ème phase, nos poussines 1 ont enfin rencontré une belle opposition. La SIG leur a donné du fil à retordre avec une défense très agressive et déjà bien en place, mais nos joueuses ont du répondant, elles ont su résister pour finalement s’imposer dans les 2 derniers 8èmes de temps. Espérons que cette 2ème phase nous propose encore d’aussi belles confrontations ! » (CHRISTINE)

U11M1 : « Premier match de la deuxième phase contre le BCNA 1. Très belle entrée en matière de mes petits gars qui n’ont pas à rougir de leur prestation malgré la défaite. C’est sur des matchs comme cela que l’on ne peut que constater leurs progrès. Rappelons que nous avions affronté la même équipe en première phase, et le match avait été très vite plié en faveur du BCNA 1. Ce samedi, les poussins ont donné un peu plus de fil à retordre à leurs adversaires. C’est seulement à la fin du 3ème QT que le physique des adversaires a pris le dessus. Je note l’engagement et la volonté de rien lâcher des joueurs qui avait une belle attitude de winner !!! À confirmer sur les prochaines rencontres… » (VALENTINE)

U13M : « 1er match de la 2è phase pour nos U13, tout juste remis de la déception d’être reversés en D2 à cause d’une malheureuse défaite. Passée la tristesse, on remet les compteurs à zéro avec pour objectif une régularité dans le jeu, et surtout une progression afin de mieux préparer la saison prochaine. Déplacement à l’Electricité Strasbourg, et tout de suite 10 guerriers prêts à prouver toute leur valeur et combativité. Il n’y a guère qu’une équipe sur le terrain, et très vite les noirs prennent le dessus et se font plaisir. L’occasion de donner plus de temps de jeu à ceux qui en ont moins d’ordinaire, et qu’ils puissent aussi prouver toute leur valeur. +25 à la MT, la messe était dite. La seconde MT verra une équipe soudée, sérieuse, qui continue à ne rien lâcher jusqu’à la dernière seconde. Et l’écart devient conséquent. L’occasion comme à chaque fois dans ces cas-là, de mettre des objectifs en place : 20 pts maximum encaissés, 70 pour nous. Et ils donneront tout pour atteindre cela. Il reste moins d’1mn à jouer, et 18-67 au compteur. Les « crevettes » n’aiment pas ne pas atteindre un objectif, alors ils donneront tout pour la plus grande joie de coach Sandrine et des parents, et l’admiration du banc adverse, et s’offriront un finish de fou, avec un magnifique buzzer beater à 3pts de Mathéo, sous la pression de 3 défenseurs. Je vous laisse imaginer la joie qu’ils ont laissé éclater !! Bravo les garçons, fière de tous ! On continue sur cette dynamique ! » (SANDRINE)

U15F : « Match de reprise plutôt cool pour nos U15 contre la CTC BAZ (11ème au classement). Malgré des erreurs offensives et défensives après ces deux semaines de vacances, les filles prennent vite l’avantage sur nos adversaires et vont rapidement prendre une petite avance au score (8 – 18 au 1er QT).  Le 2ème QT sera plus équilibré étant donné que nous avons été pénalisées assez rapidement par de nombreuses fautes : trois filles sur le banc pour 3 fautes avant la mi-temps. Cependant, nous gardons l’avantage et finissons cette 1ère mi-temps sur le score de 21 à 37. Le 3ème QT sera encore plus serré avec Erine, Lola et Mary se retrouvant rapidement avec 4 fautes, trop de précipitation en attaque, des tirs en course loupés et un repli défensif trop lent. Nous gagnons ce QT seulement de 2 petits points… Mais fort heureusement, les filles se reprennent au 4ème QT, et les filles plus timides habituellement se lâchent, prennent leurs responsabilités et proposent des actions vraiment très positives en attaque et en défense ! Ce dernier quart-temps nous permet donc de terminer le match sur le score de 43 à 77 (8 – 24 pour ce 4ème QT). Ce fut tout de même un bon match de reprise mais il faudra être plus concentrées et régulières le week-end prochain face à Horbourg-Wihr, actuellement 4ème au classement (samedi 15h30 à Wirsche si vous voulez venir soutenir les filles !). » (CHARLÈNE)

U17M2 : « Défaite sans grande surprise des cadets 2 contre les Libs ce dimanche. Seulement 6 joueurs, coach absent… Mais une prestation qui n’était de loin pas ridicule !! Je pense que s’ils avaient affronté cette même équipe en début de saison, l’écart aurait été largement plus grand. Un très bon 3ème QT où ils ont réussi à trouver les ressources pour diminuer l’écart à moins de 10 points, mais le manque de rotations et les fautes des joueurs ont été cruciaux sur la fin de match… Les 40 points d’écart ne reflètent absolument pas le match. Bravo pour votre état d’esprit les gars, vous n’avez rien à vous reprochez, vous avez su jeter vos dernières ressources sur le terrain. » (VALENTINE)

SM1 : « Après une longue trêve, les garçons avaient à coeur de démarrer l’année 2018 par une victoire, qui plus est face à un adversaire derrière au classement ! Chose faite ! Les noirs commencent le match très concentrés et prennent très rapidement le dessus ! Malgré un retour à 13 points, Wirsche est devant durant tout le match avec des actions sympathiques et une bonne défense ! Les 20 points d’écarts sont quasiment constants durant toute la rencontre ! Cette victoire gonfle un peu le moral et fait beaucoup de bien ! Bravo à l’équipe. Abordons le prochain match contre Hattmatt avec le même état d’esprit ! Bonne semaine à tous. » (PATRICE)

SF1 : « Match de reprise matinal difficile pour les filles de l’équipe 1 face à Rosheim. Le match commence bien, l’intensité défensive est présente durant les 5 premières minutes et une fois que nous atteignons jusqu’à 10 points d’avance, les filles relâchent la pression et nous encaissons des paniers sur des erreurs bêtes, ce qui est vraiment dommage. Le 2ème QT va relancer les troupes, on retrouve un peu plus d’agressivité défensive, ce qui nous permet de remporter ce QT sur le score de 17 à 8. Le score à la mi-temps est de 35 à 21.  Malheureusement, c’est la seule mi-temps que nous allons gagner et heureusement que nous avons réussi à creuser un petit écart au niveau du score, sinon la fin de match n’aurait peut-être pas été la même ! En effet, on perd notre agressivité défensive, on ne fait plus les efforts et forcément, Rosheim en profite pour remporter ce 3ème QT sur le score de 9 à 12. Le 4ème QT va être long, même très long… En effet, les filles de Rosheim continuent leurs efforts et vont revenir jusqu’à 3 points de retard seulement à quelques minutes de la fin du match ! Heureusement, nous réussissons à calmer le jeu, nous marquons les paniers importants et Elise nous permet de finir le match avec 10 points d’avance en finissant par un « and one ». C’est dommage de ne toujours pas réussir à garder cette intensité défensive que nous sommes capables de proposer durant tout le match. Certaines ont tendance à relâcher leurs efforts une fois que nous avons un peu d’avance. Il faudra être plus vigilantes pour les matchs face aux grosses équipes de la poule où, si nous ne défendons pas, la victoire va être dure à chercher ! Pensez à notre objectif les filles !!! » (CHARLÈNE)

SF2 : « Déplacement de la peur à Alsace Bossue. Autre équipe placée dans le ventre mou comme nous. L’occasion une fois encore de se sortir de la zone rouge et respirer avant la réception difficile de Weitbruch le weekend prochain. Les filles entrent bien dans le match, l’ambiance est bonne et sereine, nous jouons au coude à coude avec les locales. Notre défense est bien en place, la zone-press est enfin bénéfique, mais malheureusement notre attaque est totalement stérile. Et le score à la MT est digne d’un match de poussin, 15-13 ! En revanche, l’entrée dans le 3è QT est catastrophique, pertes de balle, rebonds mal négociés, certaines filles ne reviennent pas assez vite en défense sur la press, et l’on offre des boulevards à l’adversaire pour s’en aller marquer tranquillement. Notre attaque est toujours aussi morne, il n’y a pas de vitesse, de renversement suffisamment rapide pour faire bouger leur zone hermétique, et les déchets sur nos rares attaques nous coûtent chers. Pour couronner le tout, nos marqueuses habituelles ont la main froide, rien ne rentre, en dessous comme à l’extérieur. Et l’adversaire commence à décoller au-dessus des 10pts d’écart. Nous passons nous aussi en zone afin de fermer la raquette, alternant press et zone, et réussissons à reprendre des ballons à l’adversaire, du rythme et des contre-attaques. Mais rien n’y fait, rien ne rentre. Le jeu se tend et devient agressif, la frustration se fait ressentir sur le terrain de la part des noires. On ne trouve pas les intérieurs dans la peinture, les 1c1 sont rares alors que l’équipe adverse est dans la pénalité, et les quelques rares LF que nous avons ne rentrent pas. -11 au final, et encore avec un 3pts venus d’ailleurs à la dernière seconde de la part des locales, qui finit d’assommer la troupe. C’est dommage, il y avait de belles choses, une belle progression en défense notamment, mais encore trop de déchets en attaque, de manque de conviction et d’implication chez certaines, ce qui parfois provoque aussi la réussite quand on y croit. C’est frustrant parce que nous avions la place de gagner, mais il a encore manqué des petits « quelque chose », qui additionnés de matchs en matchs, nous font tomber dans les bas-fonds. Samedi, avec l’absence de 3 cadres (Chris-Laeti-Marine), et la réception des 2èmes de la poule, les jeunes vont devoir enfin prendre leurs responsabilités pour ne pas être ridicules ; ce sera l’occasion de montrer qu’elles sont impliquées. » (SANDRINE)

SF3 : « Réception d’une de nos bêtes noires de ces dernières années, Soufflenheim, et l’occasion une fois encore de rester collées au carré de tête avant d’attaquer les matchs retours. Et surtout de voir la belle progression de ce groupe, capable de rivaliser avec ces équipes qui nous en passaient 30 dans le cornet les saisons précédentes. Et comme d’habitude, les SF3 n’aiment pas la grande salle (haha), et ont les jambes lourdes sur ce terrain. Nous avons un peu de mal à rentrer dans le match, et avons l’impression de trainer des boulets à nos pieds. De belles phases de jeu, mais l’adversaire prend légèrement le dessus à l’entame du match. Notre défense tout terrain est quelque peu hermétique, et l’on sent dès le départ que ce match va être long et pénible. L’adversaire est jeune et dynamique, et nous fait courir dans tous les sens. Nous peinons à suivre, mais restons suffisamment collées au score pour ne pas baisser la tête. A l’entame du 2ème QT, petit coup du sort avec la blessure à la cheville de « coach Sandrine », obligée de sortir et regarder les copines depuis le banc. Les filles prennent un coup de massue, et se sentent un peu plombées sur le coup. Mais qu’importe, cela leur donne aussi la possibilité de prendre leurs responsabilités, de jouer leur jeu sans que je sois sur le terrain pour driver. Et, passée la crainte via mon absence, elles se soudent encore plus, et reprennent les choses en main avec brio. Nous avons compté jusqu’à 13 pts de retard en 1ère MT, et motivées comme jamais à se prouver à elles-mêmes toute leur valeur, les filles se jetteront dans la bataille au 3ème QT, empêchant l’adversaire de marquer plusieurs fois, jouant de belles contre-attaques, et elles recolleront peu à peu au score. Malheureusement, les filles peinent un peu physiquement, usées par la course aux points, et le fait de devoir passer en zone (une première pour moi avec cette équipe, à noter haha !) ferme bien la raquette, mais fait baisser sensiblement le rythme, et tout le monde commence à s’endormir, joueuses comme spectateurs. Le jeu est haché, mou et affreux à regarder, les passes sont approximatives, les dribbles dans les pieds, le match devient une boucherie dans le 4ème, mais qu’importe, les filles continuent de se battre avec leurs armes jusqu’à la dernière seconde, appliquant les consignes que je leur crie depuis le banc, et viendront malheureusement s’échouer à 2 petits points au buzzer final. 48-50. Déçues forcément, mais pas abattues. Elles n’ont jamais lâché, se sont battues jusqu’au bout, et toute la progression est là, dans cette implication et ce mental de compétitrices qu’elles ont enfin acquis, et surtout, dans le droit de croire qu’elles peuvent gagner, ou tout du moins rivaliser, contre les « meilleures ». Bravo pour ça, fière de vous ! » (SANDRINE)